Depuis la coupe du monde, la défense qui apparaissait dans la tanière comme le chantier le plus abouti de Cissé en trois ans, a commencé à faire douter avec six (6) buts en 4 matchs.

En effet, les Lions ont pris 1 contre la Pologne, 2 contre le Japon, 1 contre la Colombie et 2 contre Madagascar. Ce qui avait laissé ces dernières semaines à beaucoup de débats autour de la question.

Et avec l’annonce des forfaits de Salif Sané ( confirmé) et de Koulibaly( toujours incertain) contre le Soudan, les choses ne semblent pas, rassurer.

Et sans ses deux joueurs qui ont de l’expérience, du vécu, de la classe et qui sont titulaires en clubs…pour deux matchs aussi importants que ceux contre un Soudan qui sait que dernière chance se joue, Aliou Cissé doit se faire beaucoup de soucis.

Misant sur la polyvalence tant clamée depuis le début dans ses choix, Cissé et son staff travaille sur une probable paire entre Kouyaté – Pape Djibril Diaw  de Korona Kielce ou Pape Abdou Cissé d’Olympiakos dans l’axe.

Un colmatage qui doit être bien surveillé, vue la rapidité dans le jeu des Soudanais qui ne descendront pas à Dakar en victimes expiatoires. Dans une position peu favorables, ces Crocodiles du Nil seront coriaces et dévorateurs à Dakar et à Khartoum.

Les Lions se savent attendus par le public de Léopold Senghor avec qui ils n’ont plus communié depuis plus d’un an. Le dernier match des Lions à Dakar,  c’était en septembre 2017 contre l’Afrique du Sud. L’erreur ne sera pas admise.