(FIBA Women’s Basketball World Cup 2018) – Breanna Stewart l’Américaine,désignée  MVP de la Coupe du Monde féminine FIBA 2018, l’Ausralienne Liz Cambadge.. mais aussi la Senegalo- Espagnole Mame Astou Ndour…entre autres composent le 5 majeur.

L’ailière des USA, tête de liste du “5 majeur” du tournoi, ajoute ainsi une récompense individuelle supplémentaire à son palmarès riche des titres de MVP de la saison et des finales WNBA avec le Seattle Storm. Stewart s’est montrée très à son affaire tout au long de la compétition et c’est la joueuse de son équipe qui a passé le plus de temps sur le terrain.

Stewart a devancé Liz Cambage, remarquable toute la semaine pour l’Australie avec sa moyenne de 23.8 points par match – la meilleure du tournoi – et quelques coups d’éclats impressionnants. Elle a toutefois manqué son match en finale, les Opals devant se contenter de la médaille d’argent.

Diana Taurasi enrichit encore un peu plus son incroyable palmarès avec ce titre mondial et cette place dans le “5 majeur” de la compétition.

La Belgique a séduit les fans de basketball du monde entier avec son style de jeu rafraîchissant et altruiste. Pour sa première dans une Coupe du Monde, elle est arrivée jusqu’en demi-finale. La très populaire Emma Meesseman se voit récompenser pour avoir guidé les néophytes avec ses 18.5 points et 10.7 rebonds – meilleure du tournoi – par match.

Enfin, Astou Ndour a fini sur une bonne note. Rapidement sortie pour cinq fautes lors de la demi-finale perdue contre l’Australie, l’intérieure s’est rachetée en allant décrocher ce troisième rang avec l’Espagne. Elle complète ce “5 majeur”, pour la plus grande joie des supporters locaux présents à Tenerife.