( AVEC FIBA Women’s Basketball World Cup 2018) – L’Espagne a pu terminer ‘son’ tournoi sur une note positive en disposant 67-60 de la Belgique. Ce succès lui permet de monter sur la 3ème marche du podium de la Coupe du Monde féminine FIBA 2018.

Le tournant : La rencontre a été extrêmement équilibrée jusqu’à deux minutes de la fin, avec seulement deux points séparant les équipes. C’est le moment qu’a choisi l’ailière espagnole Laura Nicholls pour inscrire deux tirs consécutifs qui ont permis aux hôtes de prendre définitivement le large. Marta Xargay a assuré la victoire à 38 secondes du buzzer final.

Le chiffre : 29, soit le nombre de points scorés par le banc de l’Espagne, contre 7 pour celui de la Belgique. Les Belges ont également perdu 23 ballons, tandis que les Espagnoles ont réussi un 8-sur-17 à trois points.

La femme du match : Pour dire vrai, cela a été une victoire d’équipe, aucune joueuse ne se mettant vraiment plus en évidence que les autres. Xargay mérite peut-être une mention spéciale pour ses 17 points et 5 ballons récupérés. Alba Torrens a marqué 15 points et Laura Nicholls a capté 10 rebonds.

À retenir : La Belgique n’a pas réussi à égaler sa troisième place historique au FIBA Women’s EuroBasket 2017 à Prague, mais elle peut être fière de son parcours jusqu’en demi-finale. Elle a séduit tous les fans et son style enthousiasmant a été une formidable publicité pour le basketball féminin.

L’Espagne est parvenue à digérer la défaite contre l’Australie la veille en demi-finale. Même si elle rêvait de finale, cette troisième place est un beau lot de consolation. C’est sa seconde médaille consécutive dans cette compétition, après l’argent décroché à Istanbul en 2014.

Elles ont dit : “Nous sommes montées sur le podium au cours des six dernières années, c’est donc génial d’y remonter aujourd’hui. Mais c’est encore plus fantastique de penser que c’est la sixième fois de suite que nous le faisons, c’est incroyable. Je suis contente, car cela a été un tournoi difficile pour nous. Nous avons vraiment montré notre caractère et notre force en gagnant après la défaite d’hier (en demi-finale). Je suis très fière de l’équipe.” – Laia Palau

“Nous sommes encore jeunes, donc de réussir à rivaliser avec des équipes comme celles-ci démontre que notre futur est prometteur. À nous de travailler dur et de faire notre mieux en Europe, à la maison. Peut-être nous retrouverons-nous toutes ensemble en sélection nationale et réaliserons-nous de plus grandes choses dans le futur.”