Liverpool s’apprête à vivre 23 jours de folie, avec un enchaînement de chocs, aussi bien en Angleterre qu’en Ligue des Champions. Les Reds n’auront rien à gagner mais tout à perdre…avec sept ( 7) jours

Footmercato- La saison dernière après 4 journées, Liverpool avait déjà compris. Compris qu’il serait difficile de jouer le titre, surtout après le 0-5 encaissé face à Manchester City (4e journée). Les Reds comptaient alors 7 points en Premier League.

Soit 5 de moins que pour l’exercice en cours, où Liverpool réalise un départ parfait. Quatre matches, quatre victoires, 12 points sur 12 et la tête du classement. De quoi exciter encore plus des supporters plus que jamais convaincus qu’il s’agit de l’année ou jamais pour remporter le championnat. Car Liverpool s’est malicieusement renforcé au cours de l’intersaison, donnant à son effectif une profondeur remarquable.

Pour autant, cela n’empêche pas certains consultants d’ouvrir le débat sur le place de la Ligue des Champions dans la saison des Reds. Gary Neville a ainsi expliqué au Times qu’il valait peut-être mieux la laisser de côté cette saison pour se concentrer sur la Premier League.

« Si j’étais Liverpool, je la dégagerais en touche. Je sais que c’est difficile à faire, mais s’ils arrivent en février, mars, avril sans la Ligue des Champions, je pense qu’ils auront une réelle chance (de gagner le championnat, ndlr). Pourquoi ? Parce que leur méthode est épuisante pour les trois de devant ».

Une période qui va définir la saison de Liverpool

La Premier League est-elle à ce point exigeante qu’il faut désormais abandonner l’espoir de briller en Ligue des Champions en parallèle pour espérer l’emporter ? La question se pose et on se rappellera que Manchester City a quitté la compétition en quart de finale la saison passée (contre… Liverpool) et que Chelsea, lors de l’exercice 2016-2017, n’était même pas qualifié pour la compétition. Si l’équipe dirigée par Jürgen Klopp a réalisé un départ canon en championnat, elle le doit aussi à un calendrier abordable lors des quatre premières journées, avec aucun cador au programme.

Ce n’est plus la même histoire, et Liverpool regarde désormais un programme qui va lui permettre d’être fixé sur la légitimité de ses ambitions. Au cours des 23 prochains jours, c’est un menu gargantuesque qui attend les Reds. Cela commence dès ce week-end avec un déplacement à Londres pour affronter Tottenham. Puis il y aura la réception du PSG. Un léger ralentissement avec la réception de Southampton, avant d’enchaîner deux fois Chelsea (en Coupe puis en Premier League), un déplacement à Naples puis la réception de Manchester City ! Clairement, d’ici le 7 octobre, Liverpool va traverser une période qui définira sa saison