Parmi les importantes décisions prises par le jury disciplinaire  de la CAF à l’issue de sa réunion du 5 août 2018, la suspension à vie et à 10 ans d’inactivité de 8 arbitres Ghanéen à titre provisoire, de 8 arbitres africains dont le Sénégalais Daouda Guéye  ( de la CRA de Thisè) jusqu’à examen de leurs dossiers.

L’officiel Sénégalais  qui avait sifflé la finale du tournoi de l’UFOA, est “soupçonné”, d’avoir été trempé dans une corruption ou tentative après avoir officié dans une rencontre de football.

En attendant de mener une enquête plus approfondie, l’homme en noir en plus d’un Béninois, d’un Guinéen, d’un assistant Bissau Guinéen, de trois ( 3) Congolais et d’un Malgache,  seront sur la touche.

Là où huit ( 8) autres de leurs collégues, tous de nationalité ghanénne ont connu des sanctions plus sévéres et plus lourdes.  Comme c’est le cas de l’arbitre assistant David Laryea exclu à vie de toute activité liée au football de la CAF.

Contre 10 ans de suspension de toute activité liée au football de la CAF pour les sept ( 7) autres hommes en noir. Tous du Ghana