C’est connu. La lutte sénégalaise fait son lit dans la violence. Malgré toutes les dispositions prises, les nombreuses sanctions souvent prises par le CNG pour inciter à moins de “haine” entre protagonistes ou camps adverses, cela ne change rien.

Le premier face à face entre Balla Gaye II et Modou Lô organisé dans la nuit du samedi au dimanche à la place du souvenir , pour leur combat prévu le 1er janvier 2019, a confirmé la tendance.

Avant même le début des échanges verbaux, les deux camps se sont affronté rudement. Et n’eut été l’intervention rapide et musclée des forces de l’ordre, le pire se serait encore produit.

Une violence qui s’est poursuivie sur le plan verbal entre les deux lutteurs qui malgré leur volonté de se maitriser, se sont trahis par des propos qui ne sont pas de nature à calmer le jeu. D’ici là.

A rappeler que vainqueur lors de la première confrontation, Balla Gaye II dans une posture de remontée vers le sommet sera en danger face à Modou Lô qui veut coûte que coûte prendre sa revanche pour croiser le nouveau roi des arènes Eumeu Séne.