Stade Loujniki

Ce plus grand complexe sportif de Moscou  qui,  a accueilli la deuxième demi finale de la coupe du monde 2018 entre la Croatie et l’Angleterre, a une capacité de 103.000 places. Le stade de Loujniki a été construit aprés la deuxième guerre mondiale et inauguré le 31 juillet 1956. Si pour les besoins du mondial 2018 il  a été en rénovation de 2013 à 2017, il a connu par le passé d’autres rénovations en 78-80, 95-97, 99 et  2007- 2008. Majestueux, ce stade  est le seul à avoir accueilli 7 matchs dont l’ouverture, la finale,  une demi finale, la 3e place et  des matches de poule.

1000 Journalistes

Comme pour la première demi finale à Saint Petersburg,  ce sont prés d’un millier  de journalistes et techniciens qui ont été accrédités pour Croatie – Angleterre. Sur la liste d’attente , plus d’une centaine de journalistes qui n’avaient pas bénéficié du “fameux ticket d’accès” , n’avaient que leurs yeux pour pleurer. Obligés de rester dans la salle média devant les écrans placés un peu partout. La finale s’annonce serrée.

Ambiance

L’ambiance était folle à Loujniki ce mercredi,  avec d’un côté les “hooligans” anglais qui ont pris d’assaut dés la matinée les tribunes de ce stade et les férus Croates venus de toute l’Europe depuis la qualification en quarts de finale. La bière à flots, le premier but  trés matinale des anglais a jeté le froid dans le camps Croate. Une place de finaliste au mondial était en jeu.

Sécurité

Un stade et ses environs hyper sécurisé. Les forces spéciales russes en plus de tous les services requis étaient en plus. Malgré ce beau monde, les entrées étaient filtrées au millimètre. Même une mouche pourrait être détecté. Tout objet ou comportement suspect, était suivi et contrôlé avec minutie. Le contexte mondial a été pris en compte par les autorités Russes et la FIFA.

Duels de stars

Entre la Croatie et l’Angleterre c’était un vrai duel entre stars. Si Harry Kane, Delle Ali, Raheem Sterling , Maguire…entre autres étaient attendus du côté anglais, chez les Croates les artistes du milieu dont Modric, Rakitic, Perisic, ou Vida et Mandzukic avaient une part dans le spectacle.  Un spectacle qui  de part et d’autres,  a été bien assuré.