Porté sur les cimes après sa qualification à la coupe du monde 2018, AliouCissé a assisté à l’érosion de sa cote en même temps que les Lions perdaient la qualification au second tour du Mondial.

En revenant de Russie, le sélectionneur du Sénégal n’a pas seulement perdu la possibilité de devenir le seul entraîneur africain à porter son équipe au second tour.

En Russie, il était le seul Africain avec le Tunisien Nabil Maaloul, les trois sélections du continent à savoir l’Egypte, le Nigeria et le Maroc étant conduites par des expatriés.

Alors qu’il était question de renouveler son contrat et d’augmenter sensiblement ses émoluments avant Russie 2018, la tendance qui se dégage au niveau des observateurs, est de chercher à encadrer le sélectionneur national.

S’il est vrai que quelques voix s’élèvent pour mettre fin à sa présence sur le banc des Lions, la plupart des observateurs penchent plutôt pour appeler un autre technicien à ses côtés.

C’est le cas de Cheikh Sidy Ba, l’ancien défenseur des Lions.

‘’Aliou (Cissé) a commis des erreurs dans son approche des matchs et sur leur gestion durant cette compétition, la barre est très haute pour lui’’, a estimé l’ancien défenseur central.

‘’Il sera plus prudent de lui adjoindre un autre technicien lors de la CAN 2019’’, a suggéré le joueur qui est l’entraîneur de l’équipe nationale de mini foot.

AliouCissé a beaucoup de partisans notamment du côté de la Fédération sénégalaise de football (FSF) et son président en personne.

Augustin Senghor est un chaud partisan du maintien du sélectionneur national et ne voit pas l’intérêt de lui adjoindre un autre technicien.

Mais peut-on refuser tout changement après deux compétitions majeures disputées par le technicien et qui sont conclues par des échecs ?