Menée 2-0 par le Japon à la surprise générale, la Belgique a effectué un superbe retour pour arracher son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde (3-2), dans un match assez fou ce lundi à Rostov-sur-le-Don.

Coupe du monde des surprises avec à chaque fois, des éliminations presque inattendues de « favoris » ou « supposés », la Belgique est passée de peu à cette étape.

Ménés 2 à 0 par des Japonais qui les auront perturbés avec deux buts  aux 48e et 52e par Haraguchi et Kagawa , les Diables Rouges ont attendu la deuxième mi temps pour se ressaisir.

Dans un mauvais malgré ses 4 buts déjà marqués au premier tour, le Macunien Lukaku est passé à côté. Au risque de faciliter l’exploit aux Samourais bleus.

Le  stade de Rostov sur le Don en feu avec cette avance forte du Japon, les Diables Rouges sortent de leur réserve pour éviter cette énième surprise dans ce mondial 2018.

Grace à Verthogen et une égalisation de Fellaini entré en jeu, la Belgique réussit à tuer le match à la 90e +4 avec le 3e but dans le money time de Nacer Chadli.

Passé proche d’un exploit, avec une organisation méthodique mise en place par Akira Nishino, le Japon s’arrête, lui, en huitièmes de finale, comme en 2002 et en 2010,

Là où, la Belgique aura comme adversaire vendredi prochain en quart de finale à Kazan, le  Brésil qui  s’est débarrassé du Mexique avec deux buts de Neymar et Firmino ax 51e et 88e.

Un gros match en perspectives entre deux équipes aux mêmes ambitions : remporter le trophée de la 21é édition du mondial de football

Si avec le Brésil et la Belgique les 5e et 6e équipes quarts de finalistes sont connues, ce mardi les deux derniers pays à atteindre ce tour seront aussi connu après Suisse – Suéde  à Saint Petersburg et à Moscou Angleterre – Colombie.