Ancien international sénégalais,  Tassirou Diallo fait partie des invités pour venir suivre la coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet), il a été interpellé par Orangendamlisport pour livrer ses sentiments après la sortie de route des Lions au premier tour.

Bilan sportif mitigé :

C’est un bilan mitigé qui vire vers le mauvais, il y avait largement des moyens de faire beaucoup mieux avec le potentiel de joueurs mais dans ce groupe H très équilibré. Je fais partie des gens déçus que le Sénégal n’ait pas pu gagner leurs deux derniers matchs contre le Japon (2-2) et la Colombie (0-1). J’ai beaucoup de regrets.

Avenir du staff 

Après la CAN 2017 et la coupe du monde 2018, ce staff technique a montré ses limites, il est temps de changer des choses. A plus d’un an de la CAN 2019, le moment est idéal pour apporter du sang neuf à la tête des Lions pour avancer. On peut être d’accord avec les gens quand ils avançaient qu’il faut leur laisser continuer jusqu’à la Coupe du monde. Au finish, une élimination au premier tour alors qu’il y avait une voie royale pour s’en sortir. Non, il faut savoir aller de l’avant comme le Japon qui a eu le courage de changer VahidHalilodzic par un autre coach pour avancer.

 

Avenir de l’effectif 

Là, aussi, il faut injecter du sang neuf et je l’avais dénoncé quand la liste des 23 a été publiée. Il a manqué des joueurs techniques et de jeunes footballeurs pouvant constituer le futur immédiat, je pense à KrépinDiatta, à SantyNgom mais aussi aux jeunes de Génération Foot, Amadou Dia Ndiaye et Cheikh Tidiane Sabaly. Ces deux derniers auraient mieux faire que certains joueurs présents à cette coupe du monde. Et il est aussi temps de dire merci aux anciens comme Cheikh Ndoye, Moussa Sow et Khadim Ndiaye.