(Envoyé Spécial)- Depuis le début du Mondial 2018, son entrée sur le terrain est attendue par tous les Sénégalais. Mais Keita Baldé Diao est toujours zappé par le sélectionneur Aliou Cissé.  Pourquoi ?

Les tentatives d’explications ne seront pas simples. Parce qu’il est clair que seul le patron de la tanière Aliou Cissé semble détenir les  véritables réponses.

Contre le Japon ( 2 – 2) comptant pour la 2e journée du groupe H,  après une longue mise en train avec Cheikh Ndoye et Mame Birame Diouf ( dans l’autre coin du terrain), le joueur de l’AS Monaco est invité à retourner sur le banc .

Là où justment, Ndoye et Mame Birame aussi inattendus que cela puisse paraitre, ont remplacé respectivement  Pape Alioune Ndiaye et Mbaye Niang.

Des remplacements surprenants. Le Sénégal en ce moment avait besoin d’accélérer son jeu, suite à la domination sans partage des Nippons qui surgissaient de toute part. Ce que le défensif Cheikh Ndoye et le peu visible Mame Birame pouvaient.

Ismaila Sarr et Sadio Mané en charge de ce répertoire d’animation du jeu sénégalais, étaient  noyés. Quelques rares projections, jamais abouties depuis l’heure de jeu et après le 2e but du Sénégal  durant le moment fort du Japon.

Dés lors,  sans être technicien ou tacticien il apparaissait clair aux yeux de tous,  que le joueur sur le banc qui pouvait apporter la vitesse et la percussion dans l’attaque sénégalaise, du sang neuf  en quelque sorte, c’était bien Keita Baldé Diao.

Pourtant, Aliou en fera fi. C’était sa tasse de thé. L’ancien pensionnaire de la Masia ne rentrera pas, il ne jouera pas son premier match en coupe du monde. Du moins contre le Japon. Après l’échec

A cet instant précis, les bourdonnements ont fusé. Aliou Cissé en veut-il  toujours au joueur qui lors de Cap- Vert Sénégal en éliminatoire de la coupe du monde à Praia, remplacé avait presque boudé en se fâchant.  Ce que coach Cissé avait mal pris. Car, depuis lors Keita Baldé est presque effacé des tableaux de l’équipe.

Entre temps le joueurs  auteur de 23 matchs pour 8 buts marqués et 5 passes décisives avec Monaco lors e la saison écoulée (2017-2018), se blesse en match de L1 et depuis le 4 avril 2018, n’était plus disponible. Il a même fini le championnat à l’infirmerie.

Ce qui avait fait craindre pour son retour en sélection après avoir été zappé pour les rencontres face à l’Afrique du Sud. Mais, finalement contre toute attente Aliou Cissé le comptabilise dans les 23 sélectionnés pour le Mondial 2018 en Russie.

Pourtant malgré tout, le joueur n’aura participé à aucun des cinq ( 5) matches de préparation de l’équipe nationale dont les 2 en Mars face à l’Ouzbékistan et la Bosnie. En passant par le Luxembourg, la Croatie et la Corée du Sud bien après.

Etait-il toujours blessé ? En tous les cas, lors de la conférence de presse d’avant match contre la Pologne du 18 juin au stade Spartak de Moscou, interpellé sur la question  Cissé avait répondu : « Keita Baldé est bien guéri. Il ne souffre plus de rien du tout ».

Ce qui a été confirmé par le comportement du joueur qui à l’entrainement se donnait à fond, ne reculait plus aux charges et  y mettait du sien comme pour convaincre son « coach ».

Malgré tout, il est zappé,  encore zappé et toujours zappé.  Contre la Colombie, le Sénégal aura besoin de plus de percussion pour  réussir son pari de ne pas perdre « cette petite finale ».  Un Keita Baldé en place, tentera certainement de saisir sa chance et de prouver à la face du monde, qu’il est le vrai messie du Sénégal.

Mais Aliou Cissé lui en donnera t-il l’occasion ? Reste à voir si on sait que le sélectionneur réputé « revanchard et  qui pardonne difficilement » punit sévèrement sans en donner l’air,  tout acte qu’il juge répréhensible à son endroit. Wait and see.