Pour le sélectionneur national des Lions Aliou Cissé, ” Ce match sera un combat très disputé entre deux équipes qui en veulent, mais surtout pour l’enjeu qui est la qualification en huitièmes de finale”

Aussi pour lui: ” C’est une possibilité de voir un changement tactique du côté du Sénégal comparé à la première rencontre, mais il faudra attendre 1 h avant le coup d’envoi pour savoir ( Ndlr: avec un brin de sourire), car les Japonais sont là et ils nous écoutent”

Néanmoins, Cissé dira que l’équipe sénégalaise est capable d’évoluer sous plusieurs formats tactiques comme le 4-4-2, le 4-3-3, le 4-2-3-1 entre autres. Mais, le plus important sera de rester disciplinés quelle que soit la tactique et  développer notre jeu”

Pour le technicien Sénégalais: ” le foot exige une discipline tactique sans pareille. Je connais cette équipe depuis 3 ans maintenant, et contre la Pologne elle a produit du bon jeu. Même si on n’a pas eu beaucoup de temps de travail, mes joueurs comprennent vite ce que je mets en place. Cela permet de faire le jeu voulu”

Sur l’adversaire qui a été très surprenant face à la Colombie, le patron de la tanière estime que: ” cela ne surprend pas car, le Japon a toujours été en coupe du monde surtout lors des 3 dernières éditions. Ce qui prouve que sa régularité n’est pas volée. Nous , on est là 16 ans après. Donc, on ne peut pas être favoris devant eux. Maintenant s’ils veulent nous laisser ce statut, on le prends”

Avant de poursuivre: ” c’est une équipe qui a un collectif supérieur à la moyenne. Défensivement, elle met la pression aux attaquants adverses et réussit à bien sortir la balle. On le sait, le Japon a un potentiel énorme. On va vers un match difficile entre deux belles équipes. Il y aura du spectacle.”

Sur la question de savoir si le match préparatoire contre la Corée du Sud ( remporté 2 à 0), peut servir de base de travail contre le Japon, Aliou Cissé dira que: ” les matches ne se ressemblent jamais. Même s’il y a des ressemblances de style, le Japon qu’on a vu contre la Colombie est une équipe métamorphosée”

Enfin, l’idée selon laquelle le Sénégal est physiquement bon comme toutes les équipes africaines, mais moyen technique comparé au Japon, le coach sénégalais dira “qu’il n’en est rien. Car, les joueurs sénégalais  sont de bons professionnels évoluant dans de grands clubs européens , là où la majorité des Japonais évolue au Japon. Ce n’est pas sérieux de le dire. Mais ce n’est pas grave. Comme quand mon collégue dit que demain, il va montrer comment battre le Sénégal. On verra”