En conférence de presse d’avant match ce samedi au stade Ekaterinboug ( Russie), le sélectionneur national du Japon Akira Nishino a prévenu que: ” demain dimanche, il montrera comment battre le Sénégal

Pour le technicien Japonais qui a pris les rênes de cette équipe à moins d’un mois de la coupe du monde 2018,  en remplacement de Vahid Halilhodzic qui l’avait qualifiée a apparu sous les traits d’un vrai guerrier Samourai prêt au combat.

Le Sénégal a des superstars dans son équipe, il n a rien à voir avec les autres équipes africaines, de par sa puissance et son physique. Elle est bien organisée et  trés disciplinée.On l’ a bien regardée…mais,nous ne la craignons pas” a soutenu Nishino.

Selon lui: ” parmi les consignes qu’il a données à son équipe, il faudra rester vigilants surtout en défense, garder le ballon et rester disciplinés”

Cependant il se veut clair: ” le Japon répondra aux duels et à tous les contacts. Pour les deux équipes, ce sera un match difficile. mais il nous faudra gagner et nous espérons que ce sera le cas

Sur sa confiance certainement due,  à la victoire remportée devant la Colombie il affirme: ” J ai une certaine expérience dans ce métier. J ai battu le Brésil aux J.O, j ai battu la Colombie et à chaque j étais donné outsider. Donc, pourquoi pas le Sénégal

Sur la tactique qu’il compte mettre en place pour plier les Lions Akira Nishino déclare: ” Je crois que j’aurai à peu prés la même équipe que contre la Colombie. Mon organisation me donne confiance , même si on a joué face à deux sélections africaines lors de notre préparation ( NDLR: Mali et Ghana), je vous assure que cela n’a rien à voir avec le Sénégal qui leur  est de loin supérieur

Enfin, sur un plan anti Sadio Mané le sélectionneur Japonais ne s’en cache pas: “ Oui ce sera peut être deux ou trois joueurs pour le neutraliser. Je leur ai parlé, Yosidha qui joue en Angleterre le connait bien, on verra. Mais, ne l’oublions jamais son influence sur le jeu du Sénégal est énorme

Déterminé, il affirme: ” Il nous faudra engranger des points, mais nous ne jouerons pas le nul“.