Espions ou simples reporters  à la recherche d’informations  comme tous les autres journalistes  accrédités pour ce Mondial 2018, en tous les cas les journalistes Japonais étaient  venus en masse ce mercredi à Kaluga.

Ils étaient tous là, pour suivre la séance d’entrainement des Lions.  Ils étaient même trop nombreux. C’est même dire que tout ce que le Japon compte comme journalistes dans cette coupe du monde s’était donné rendez- vous pour voir le Sénégal.

Certains auraient même fait plus  de  300 km, rien que pour voir les Lions. Malheureusement  pour eux, le temps de faire les lacets et de commencer  le petit trot, les 15 minutes étaient épuisées, tous les journalistes étaient déjà dehors sur instruction des responsables média de la FIFA.

Ce qui a beaucoup peiné les journalistes nippons qui «  étaient presque fâchés », de ne pas voir Mané et ses coéquipiers.

Vainqueurs surprises de la Colombie (2 à 1) en match d’ouverture de la poule H ce mardi, les Japonais  entendent créer la surprise  en tant que « petit poucet » au départ, devant la Colombie, la Pologne et le Sénégal.