Plus tranchant que  son homologue Sénégalais Aliou Cissé, le coach de la Pologne Adam Navalka  a soutenu en conférence de presse  ce lundi que : «  même si le match s’annonce dur, la Pologne gagnera au bout »

Qu’est ce qui rend confiant le coach Polonais à le pousser à dire qu’il va battra de toutes les façons le Sénégal demain ? C’est la question que tous les journalistes sportifs et autres envoyés spéciaux se sont demandé.

En tous les cas pour Adam Navalka : « le Sénégal est une très bonne équipe, meilleure que le Nigeria ou les autres avec de très bons joueurs évoluant dans les meilleurs clubs du monde. Mais, l n’empêche  la Pologne s’est très bien préparé pour le battre ce mardi pour leur premier match de poule dans le mondial 2018 »

Revenant sur les problèmes de la défense polonaise avec  l’incertitude qui plane sur la participation de Kamil Glik ( défenseur central de l’AS Monaco), le coach Navalka dira que : «  depuis le début la préparation, l’équipe a  mis un dispositif pour compenser  cela. Pour le cas Glik je ne suis pas sûr qu’il sera présent , même pour les dernières séances d’entrainement il était bien là. On verra, mais à toutes fins utiles on a d’autres solutions »

Si pour Aliou Cissé aucun plan anti Lewandowski n’est prévu, pour le coach Polonais aussi : «  c’est le collectif qui est le plus important. Car les préparatifs contre le Sénégal ont démarré dés après le tirage. Toutes les  informations sur le Sénégal ont été recueillies et transmises aux joueurs. Donc, individuellement on a bien analysé cette équipe, mais c’est collectivement qu’on l’ a préparée »

Et comme Cissé, le technicien Polonais pense que : « le premier match est toujours très important mais le mondial ne se termine pas qu’au premier match »

Revenant sur le travail foncier de la Pologne avant le mondial, Navalka dira que : «  l’équipe n’a rien laissé au hasard dans sa préparation.  Tout a très bien marché à tous les niveaux et le que le seul hic a été la blessure de Kamil Glik. A part cela , tout est parfait jusque là. E que même si certains joueurs n’ont pas joué assez de matches cette saison, cela a été compensé par un excellent travail.  Ce qui fait que l’équipe est prête »

A l’en croire : «  il n y a aucune pression négative ressentie. Cependant, on pense que ce groupe ( H) est très équilibré  avec des équipes qui se valent. Ce qui fait que les matches de poules seront très disputés. Le Sénégal notre premier adversaire est une équipe capable de jouer les premiers rôles  avec de grands joueurs évoluant dans de grands clubs européens. Ce qui nous fait croire que le match sera difficile, mais on espère malgré gagner au bout »

Abordant la VAR, le technicien Polonais estime que : «  son équipe a pris des cours de formation sur cette nouvelle disposition du jeu  avec une présentation  du système aux joueurs et de tous les cas possibles »