Dans un communiqué publié sur le site officiel d’Arsenal, Arsène Wenger (68 ans) a annoncé son départ à l’issue de la saison en cours. A la tête des Gunners depuis 1996, le Strasbourgeois tourne une page importante de l’histoire des Gunners.

Voilà, c’est fini… Après 22 ans passés à la tête d’Arsenal, Arsène Wenger a annoncé via un communiqué publié sur le site officiel du club qu’il ne continuerait pas d’entraîner les Gunners la saison prochaine. Présent au club depuis la saison 1996-97, le natif de Strasbourg a quasiment tout connu du côté de Londres. La joie d’une saison historique avec « Les Invincibles » lors de la saison 2003-2004, trois titres de Champion d’Angleterre (1998, 2002, 2004), sept Coupes d’Angleterre, sept victoires lors du Charity Shield/Community Shield. Sans oublier cette malheureuse finale de la Ligue des Champions perdue en 2006 face au FC Barcelone (2-1). Une longue part de la vie d’Arsène Wenger, une très belle page de l’histoire des Gunners.Wenger : « Je pense que c’est le bon moment pour partir »Forcément touché par des résultats très mitigés depuis deux saisons, le technicien alsacien a dû faire face à la fronde des supporters d’Arsenal avec le développement de la fameuse phrase : « Wenger out ». Un départ réclamé par les fans depuis de longs mois maintenant… Une situation délicate à gérer et loin d’être anodine dans la décision de l’entraîneur de 68 ans. Mais peu importe. Arsène Wenger, dans un message sincère et honnête, a tenu à préciser les raisons de son choix. « Après une analyse de la situation et des discussions avec Arsenal, je pense que c’est le bon moment pour partir, a-t-il admis. Je suis reconnaissant d’avoir eu le privilège de servir le club pendant tant d’années mémorables. J’ai géré cette équipe avec un engagement et une intégrité totale. »Wenger : « Prenez soins des valeurs du club »Au-delà de toutes ces considérations liées à son départ, le Strasbourgeois a également pris le temps de rappeler ce que représente l’écurie londonienne. Et pour lui, il est primordial de garder ce qui fait et a fait la force d’Arsenal. Avec ou sans lui. « J’exhorte les supporters à soutenir l’équipe pour finir la saison en beauté, a-t-il d’abord lâché. A tous les fans du club, prenez soin des valeurs de celui-ci. » Un message clair et fondamental pour affirmer l’héritage laissé par l’un des plus grands entraîneurs de l’histoire de la Premier League. Et pour terminer, Arsène Wenger a « remercié le personnel, les joueurs, la direction et les supporters qui rendent ce club si spécial. Mon amour et mon soutien pour toujours. » Malgré une fin d’idylle tronquée par les mauvais résultats, nul doute qu’Arsène Wenger restera dans les cœurs des fans londoniens. Une page se tourne et un nouveau cycle début pour Arsenal.Stan Kroenke (propriétaire d’Arsenal) : « L’une des journées les plus difficiles pour nous »Véritablement attaché au technicien français, Stan Kroenke, le propriétaire d’Arsenal (ndlr : à 67%), a également commenté cette décision. Non sans une pointe de nostalgie. A la tête de l’écurie londonienne depuis 2011, l’Américain n’a pas caché sa fierté d’avoir travaillé aux côtés d’Arsène Wenger. Sans oublier d’évoquer le futur. « C’est l’une des journées les plus difficiles pur nous depuis que nous travaillons dans le sport. L’une des principales raisons pour laquelle nous nous sommes impliqués avec Arsenal était la présence d’Arsène Wenger. Pour tout ce qu’il a apporté au cours de sa carrière. Sa longévité au plus haut niveau et sa cohérence ne seront jamais égalées. […] Tout ceux qui apprécient Arsenal et le football doivent être reconnaissants envers Arsène Wenger […] Nous avons de grandes ambitions afin de bâtir autour de l’héritage laissé par Arsène. Nous devons maintenant nous concentrer sur la fin de la saison et nous demandons à nos millions de fans à travers le monde de se joindre à nous pour rendre hommage à l’un des plus grands de l’histoire d’Arsenal et du football. »